Daily Archives: October 30, 2017

Un champion olympique de Londres devient un fan la ville de Sanya

LE CAP, Afrique du Sud, 30 octobre 2017 /PRNewswire/– Le 25 octobre, l’athlète sud-africain Cameron van der Burgh qui a remporté la médaille d’or du 100 mètres brasse masculin et établi ainsi un nouveau record du monde lors des Jeux olympiques de 2012 est apparu au Victoria & Albert Waterfront du Cap.

Cameron s’est rendu sur la Côte de la Sérénité à Sanya pour se joindre à l’équipage d’un bateau. Au cours de la navigation, les ambassadeurs de Sanya ont raconté leurs expériences de voile durant la première et la deuxième étapes, et ils ont également présenté à Cameron la ville de Sanya.

De façon analogue à la situation du Cap, Sanya est une ville qui se trouve au point le plus au sud de la Chine. C’est une ville tropicale, et c’est aussi en Chine la seule destination internationale de vacances au bord de la mer. Sanya est le lieu où vivent ensemble les nationalités Li, Miao, Hui et Han. La nationalité Li en particulier est spécifique de la province de Hainan à laquelle est rattachée la ville de Sanya. 3000 ans plus tôt, les ancêtres de ce groupe ont traversé le détroit de Qiongzhou et se sont installés sur l’île où ils ont continué à développer ce qui est devenu leur culture unique et remarquable.

Plusieurs personnages historiques chinois ont fondé certains aspects de la culture du pays en choisissant Sanya et chacun y a laissé la marque de ses efforts. Le plus célèbre d’entre eux est le moine Jian Zhen sous la dynastie Tang, lequel a par cinq fois essayé sans succès de rejoindre le Japon à la voile pour y diffuser le bouddhisme. À sa cinquième tentative, son navire dériva pour s’échouer à Nanshan près de Sanya, où il décida de s’établir. Il y construisit par la suite des temples et érigea des statues de Bouddha.

La cuisine de Sanya embrasse elle aussi la diversité. La province est connue pour la grande variété des spécialités locales, et pas uniquement pour l’abondance de ses délicieux plats de fruits de mer. Un plat emblématique est le riz au poulet hainanais. Sanya réunit les spécialités de l’ensemble de la province pour offrir un festin pour les papilles des amateurs universels.

Après cette présentation, Cameron s’est laissé séduire par la culture, le climat et la nourriture, et il espère un jour pouvoir revenir dans la ville de Sanya.

Les ambassadeurs de la ville et les représentants de son comité ont par ailleurs mis en place plusieurs campagnes afin de promouvoir Sanya auprès des touristes et des habitants du Cap. Les gens cherchent à connaître cet endroit qui ne leur est pas familier et ils sont intrigués par cette ville qui est semblable au Cap.

L’escale sur la Côte de la Sérénité est la rencontre entre la ville de Sanya et Le Cap en Afrique du Sud, et cette possibilité est offerte aux superstars tout comme aux personnes ordinaires.

Pour davantage d’informations, veuillez visiter http://en.sanyatour.com

CONTACT : 29003534@qq.com

Photo : http://mma.prnewswire.com/media/592505/Cameron_on_Sanya_Serenity_Coast.jpg
Photo : http://mma.prnewswire.com/media/592504/ambassadors_interact_with_tourists___Sanya.jpg

Un champion olympique de Londres devient un fan la ville de Sanya

LE CAP, Afrique du Sud, 30 octobre 2017 /PRNewswire/– Le 25 octobre, l’athlète sud-africain Cameron van der Burgh qui a remporté la médaille d’or du 100 mètres brasse masculin et établi ainsi un nouveau record du monde lors des Jeux olympiques de 2012 est apparu au Victoria & Albert Waterfront du Cap.

Cameron s’est rendu sur la Côte de la Sérénité à Sanya pour se joindre à l’équipage d’un bateau. Au cours de la navigation, les ambassadeurs de Sanya ont raconté leurs expériences de voile durant la première et la deuxième étapes, et ils ont également présenté à Cameron la ville de Sanya.

De façon analogue à la situation du Cap, Sanya est une ville qui se trouve au point le plus au sud de la Chine. C’est une ville tropicale, et c’est aussi en Chine la seule destination internationale de vacances au bord de la mer. Sanya est le lieu où vivent ensemble les nationalités Li, Miao, Hui et Han. La nationalité Li en particulier est spécifique de la province de Hainan à laquelle est rattachée la ville de Sanya. 3000 ans plus tôt, les ancêtres de ce groupe ont traversé le détroit de Qiongzhou et se sont installés sur l’île où ils ont continué à développer ce qui est devenu leur culture unique et remarquable.

Plusieurs personnages historiques chinois ont fondé certains aspects de la culture du pays en choisissant Sanya et chacun y a laissé la marque de ses efforts. Le plus célèbre d’entre eux est le moine Jian Zhen sous la dynastie Tang, lequel a par cinq fois essayé sans succès de rejoindre le Japon à la voile pour y diffuser le bouddhisme. À sa cinquième tentative, son navire dériva pour s’échouer à Nanshan près de Sanya, où il décida de s’établir. Il y construisit par la suite des temples et érigea des statues de Bouddha.

La cuisine de Sanya embrasse elle aussi la diversité. La province est connue pour la grande variété des spécialités locales, et pas uniquement pour l’abondance de ses délicieux plats de fruits de mer. Un plat emblématique est le riz au poulet hainanais. Sanya réunit les spécialités de l’ensemble de la province pour offrir un festin pour les papilles des amateurs universels.

Après cette présentation, Cameron s’est laissé séduire par la culture, le climat et la nourriture, et il espère un jour pouvoir revenir dans la ville de Sanya.

Les ambassadeurs de la ville et les représentants de son comité ont par ailleurs mis en place plusieurs campagnes afin de promouvoir Sanya auprès des touristes et des habitants du Cap. Les gens cherchent à connaître cet endroit qui ne leur est pas familier et ils sont intrigués par cette ville qui est semblable au Cap.

L’escale sur la Côte de la Sérénité est la rencontre entre la ville de Sanya et Le Cap en Afrique du Sud, et cette possibilité est offerte aux superstars tout comme aux personnes ordinaires.

Pour davantage d’informations, veuillez visiter http://en.sanyatour.com

CONTACT : 29003534@qq.com

Photo : http://mma.prnewswire.com/media/592505/Cameron_on_Sanya_Serenity_Coast.jpg
Photo : http://mma.prnewswire.com/media/592504/ambassadors_interact_with_tourists___Sanya.jpg

Un champion olympique de Londres devient un fan la ville de Sanya

LE CAP, Afrique du Sud, 30 octobre 2017 /PRNewswire/– Le 25 octobre, l’athlète sud-africain Cameron van der Burgh qui a remporté la médaille d’or du 100 mètres brasse masculin et établi ainsi un nouveau record du monde lors des Jeux olympiques de 2012 est apparu au Victoria & Albert Waterfront du Cap.

Cameron s’est rendu sur la Côte de la Sérénité à Sanya pour se joindre à l’équipage d’un bateau. Au cours de la navigation, les ambassadeurs de Sanya ont raconté leurs expériences de voile durant la première et la deuxième étapes, et ils ont également présenté à Cameron la ville de Sanya.

De façon analogue à la situation du Cap, Sanya est une ville qui se trouve au point le plus au sud de la Chine. C’est une ville tropicale, et c’est aussi en Chine la seule destination internationale de vacances au bord de la mer. Sanya est le lieu où vivent ensemble les nationalités Li, Miao, Hui et Han. La nationalité Li en particulier est spécifique de la province de Hainan à laquelle est rattachée la ville de Sanya. 3000 ans plus tôt, les ancêtres de ce groupe ont traversé le détroit de Qiongzhou et se sont installés sur l’île où ils ont continué à développer ce qui est devenu leur culture unique et remarquable.

Plusieurs personnages historiques chinois ont fondé certains aspects de la culture du pays en choisissant Sanya et chacun y a laissé la marque de ses efforts. Le plus célèbre d’entre eux est le moine Jian Zhen sous la dynastie Tang, lequel a par cinq fois essayé sans succès de rejoindre le Japon à la voile pour y diffuser le bouddhisme. À sa cinquième tentative, son navire dériva pour s’échouer à Nanshan près de Sanya, où il décida de s’établir. Il y construisit par la suite des temples et érigea des statues de Bouddha.

La cuisine de Sanya embrasse elle aussi la diversité. La province est connue pour la grande variété des spécialités locales, et pas uniquement pour l’abondance de ses délicieux plats de fruits de mer. Un plat emblématique est le riz au poulet hainanais. Sanya réunit les spécialités de l’ensemble de la province pour offrir un festin pour les papilles des amateurs universels.

Après cette présentation, Cameron s’est laissé séduire par la culture, le climat et la nourriture, et il espère un jour pouvoir revenir dans la ville de Sanya.

Les ambassadeurs de la ville et les représentants de son comité ont par ailleurs mis en place plusieurs campagnes afin de promouvoir Sanya auprès des touristes et des habitants du Cap. Les gens cherchent à connaître cet endroit qui ne leur est pas familier et ils sont intrigués par cette ville qui est semblable au Cap.

L’escale sur la Côte de la Sérénité est la rencontre entre la ville de Sanya et Le Cap en Afrique du Sud, et cette possibilité est offerte aux superstars tout comme aux personnes ordinaires.

Pour davantage d’informations, veuillez visiter http://en.sanyatour.com

CONTACT : 29003534@qq.com

Photo : http://mma.prnewswire.com/media/592505/Cameron_on_Sanya_Serenity_Coast.jpg
Photo : http://mma.prnewswire.com/media/592504/ambassadors_interact_with_tourists___Sanya.jpg

London Olympic champion becomes the fan of Sanya city

CAPE TOWN, South Africa, Oct. 29, 2017 /PRNewswire/ — On 25th October, South African athlete Cameron van der Burgh who won the gold medal in the Men’s 100-meter breaststroke in a new world record at the 2012 Summer Olympics appeared at the Victoria & Albert Waterfront, Cape town.

Cameron went on Sanya Serenity Coast and sailed with the crew members. During the sailing, the ambassadors of Sanya explained their sailing experiences of Leg 1 and Leg 2, and also introduced Sanya city to Cameron.

Sanya is a tropical city in the southernmost point of China which is similar to Cape town. It is China’s sole international seaside vacation destination. Sanya is where the Li, Miao, Hui and Han nationalities live together. In particular, the Li Nationality is unique to Hainan province which is the province Sanya belongs to. More than 3000 years ago, the ancestors of the nationality sailed across the Qiongzhou Strait and settled on the island, where they continued to develop what became their unique and distinct culture.

Several Chinese historical figures chose Sanya as the place to promote a certain aspect of Chinese culture, and each left a footprint of their efforts. The most famous among them is Tang Dynasty monk Jian Zhen who failed five times in his attempts to reach Japan in sailing vessels and promote Buddhism there. On his fifth try, the sailing ship drifted ashore at Nanshan, in Sanya, where he decided to stay. He subsequently built temples and Buddha statues there.

Sanya’s cuisine also embodies diversity. Hainan province is known for the wide variety of local delicacies, and not just the many delicious seafood dishes. One iconic dish is Hainanese Chicken Rice. Sanya brings together the specialties of the entire province, offering a feast for the taste buds of food lovers everywhere.

After the introduction, Cameron was attracted by the culture, climate, and the food. He hope one day he can be in Sanya city.

In addition, the ambassadors of Sanya and the representatives of Sanya city committee organized several promotions for Sanya city among the tourists and citizens in Cape town. People getting to know about a place which they are not familiar with and are curious about the city which is similar to Cape town.

The stopover of Sanya Serenity Coast at Cape town gives the opportunity for Sanya city to meet South Africa no matter to superstars or normal people.

For more information please see http://en.sanyatour.com

CONTACT:  29003534@qq.com

Photo – http://mma.prnewswire.com/media/592505/Cameron_on_Sanya_Serenity_Coast.jpg
Photo – http://mma.prnewswire.com/media/592504/ambassadors_interact_with_tourists___Sanya.jpg

“If we don’t receive the funds we need immediately, 600,000 people will be on the brink of starvation”

The head of the World Food Program issued a dire warning on Monday: if donors do not step up, hundreds of thousands of people in the Kasai region of the Democratic Republic of the Congo will fave starvation.

Right now, we are in crisis-emergency mode, said David Beasely, who spoke with reporters on a conference call from the DRC. If we don’t give the attention needed now, it could impact the entire region of Africa.

Kasai is one of the newest crisis spots in Africa. For the past several months, an insurgency pitting local groups against the central government has steadily escalated. Over 1 million people have fled their homes, making it the fastest emerging internal displacement crisis in the world. Now, many of the people who live in this region � which was already extremely poor and vulnerable to shocks � are facing a major food crisis. Many of the people who have fled the fighting are now on the brink of starvation. According to Beasely, 3.2 million people in the the region are severely food in secure, with hundreds of thousands of people very close to famine conditions. If we don’t receive the funds we need � immediately � [600,00] will be on the brink of starvation, said Beasely.

This latest food crisis is emerging at exactly the wrong time.

There are some 19 protracted emergencies around the world that all demand donor attention. In four of these crises � South Sudan, Yemen, Somalia and Northern Nigeria � the UN has warned that millions of people face near famine conditions. Humanitarian NGOs and UN agencies are stretched farther than than ever, and by and large have been unable to meet the enormity of this challenge. Part of the problem is that funding for humanitarian relief is not keeping up with the scale of the needs. Of about 40 humanitarian appeals issued under UN auspices � ranging from emergency hurricane relief in the Caribbean to the Rohingya crisis to Syria refugees � donors have only provided about 50 percent of the needed funding, which amounts to about $11.5 billion out of a $23.6 billion in appeals.

In some cases, as is the situation for Kasai, only a tiny fraction of the appeal is funded. The World Food Program needs $135 million over the next eight months to stave off mass starvation. They have so far only received 1% of those funds from donors. We are seeing donor fatigue and a severe competition on limited dollars, said Beasely.

WFP issued a $25 million loan to itself to scale up operations through December, in an attempt to reach 500,000 people with food aid. But for that kind of response to be sustained, the international community needs to step in and provide funding for humanitarian agencies like WFP.

The problem is that donor dollars often go to places and conflicts that are of political or economic importance to donor countries. The conflict in Kasai is far off the radar of most donor countries�and far from a place that has attracted much media attention. To make matters worse, the government of the DRC had imposed onerous fees and logistical hurdles that have slowed the response. Insecurity in the region is also a major barrier to effective relief. WFP has had to pull staff out of security concerns. All the while the conflict had metastasized, displacing people internally and sending refugees across borders.

Still, no aid operations can be sustained with donor support � and this conflict cannot come to a halt without greater international pressure. So far, neither been forthcoming. We cannot penalize the innocent victims of these conflicts, said Beasely � and if we don’t address Kasai quickly, it will become a longterm and protracted conflict.

Source: UN Dispatch