Daily Archives: September 29, 2016

Capacity Africa 2016: Angola Cables and DE-CIX win Best Africa Service Innovation Award

LUANDA, Angola, KAMPALA, Uganda and FRANKFURT, Germany, Sept. 29, 2016 /PRNewswire/ — Angola Cables, the leading international IP carrier and international gateway provider of Angola, won the award as Best Africa Service Innovation at the Capacity Africa fair in Kampala (Uganda). Angola Cables, as one of the drivers of the transformations of Angola and the entire SADC region towards a digital economy, submitted its innovative IP based solutions together with its innovation partner DE-CIX, the world’s leading Internet Exchange operator.

“We feel honored to have won this award at Capacity Africa and to join such a prestigious group of African leaders,” says Antonio Nunes, CEO of Angola Cables. “We look forward to sharing how Angola Cables is able to revolutionize the way SADC connects with its innovation partner DE-CIX, who supports the creation of healthy interconnection eco-systems around the globe. We are firm in contribute to provide the best connectivity service to companies em Africa”. Selected from hundreds of high caliber applications sent to Capacity Media, Angola Cables and DE-CIX received the Award during a gala ceremony held on 27 September.

“We at DE-CIX are excited to team up with Angola Cables and receive such a prestige award. DE-CIX is building peering bridges from Europe to Africa and vice versa. Customers can easily get connected to our Internet exchanges (IX) in Marseille, Palermo and Frankfurt and access those powerful market places through the major submarine cables. Peering at DE-CIX just makes the difference as customers can connect with 850+ international and national networks, experience the fastest interconnection possible and also reduce latency and IP transit costs”, says Andreas Sturm, Head of Business Development at DE-CIX.

About the innovations: reduction of latency and localization of content

The solutions implemented differ completely from the existing ones. The IP solutions offer max. 98.4 ms from Luanda to Lisbon on IPv4 and IPv6 MPLS services on a carrier-class IP network. For all countries in between Angola and Portugal, there is a gain of 50 ms latency to Lisbon at least. For Angola, the digital distance gain to Lisbon is already cut down by more than 60 per cent. This enhancement may also become an advantage for DRC, Ghana, Cameroun, Nigeria and all other countries going up the coastal line towards Senegal or Cape Verde islands, inducing higher relative latency gains.

The other innovation is targeting the localization of content in the SADC region. angonix, the fast growing neutral Internet traffic exchange platform in Luanda, Angola, went operational in 2015 to push the transformation of the digital economy in Angola and in the SADC region. The exchange improves Internet resilience and robustness of Angolan and SADC IP networks and provides reliable connectivity within SADC. angonix creates a regional hub for cloud scale interconnections and content localization, localizing already a peak of 4.4 Gbps of Internet traffic. angonix creates a regional interconnection eco system for SADC out of Angola and is open for all networks that have an ASN globally. In order to overcome the digital divide and to attract international content for the SADC region, angonix addresses academic and foreign content, DNS servers and several root servers.

About Angola Cables

Angola Cables is an Angolan telecommunications company founded in 2009, which operates in the wholesale market and whose core business is the commercialization of capacity in international circuits for voice and data through Submarine Cable Systems throughout the South Atlantic and Africa. Angola Cables is responsible for the management and development of WACS (West Africa Cable System) proving carrier level services to operators in Angola and in Sub-Saharan region of the African continent, fast becoming one of the leading capacity providers in the region. It also operates Angonix (Angolan IXP) in its data center in Luanda, and is building a world-class data center and interconnection facility in Fortaleza, Brazil. Africa is today the fastest growing region of Internet penetration in the world. Angola Cables’ goal is to transform Angola into one of the telecommunication hubs in Africa.

About DE-CIX

DE-CIX provides premium Internet exchange services and operates several carrier and data center neutral exchanges. The company serves 850+ carriers, ISPs and content networks from 60+ countries, including all leading international players in various metro markets in Europe, the Middle East and North America. With 5.5 Terabits per second of peak traffic, DE-CIX Frankfurt is the world’s leading Internet exchange. For more information, please visit www.de-cix.net.

Media Contact DE-CIX:
Carsten Titt – Senior Manager Global Public Relations
Phone: +49 (0)69 1730902 130
Email: carsten.titt@de-cix.net
Internet: www.de-cix.net

XCMG termine un projet d’installation marquant sur la montagne Mila, au Tibet, à plus de 5 400 mètres d’altitude

NYINGCHI, Chine, 29 septembre 2016 /PRNewswire/ — XCMG a installé récemment une pelle hydraulique lourde sur la très reculée montagne Mila, au Tibet, en faisant appel à ses grues mobiles de gros tonnage, à plus de 5 400 mètres d’altitude. Réalisée en collaboration avec une société minière locale exploitant du cuivre, c’est la première fois qu’est menée à bien une opération de levage d’un tel poids, à si haute altitude.

S’exprimant après le succès de l’opération, Shan Zenghai, le directeur général adjoint de Xuzhou Heavy Machinery Co., Ltd., a déclaré : « Cela constitue un énorme défi que de transporter si loin des grues mobiles de gros tonnage et de leur faire faire des tâches en altitude, dans la mesure où cela réclame un système d’alimentation fiable, de solides caractéristiques de démarrage et d’équilibre de la chaleur et un degré élevé de fiabilité, pour manœuvrer vers le haut ou vers le bas de la montagne. »

La grue tout-terrain QAY300A de XCMG, qui a été déployée au Tibet, peut ajuster avec souplesse entre trois et quatre charges par essieu, en vue de s’adapter aux différents chantiers de construction, tandis que la toute nouvelle grue montée sur camion de génération G, la XCT100, utilisée pour la première fois au Tibet, s’appuie sur le révolutionnaire essieu arrière directeur à commande hydraulique et un système de transmission de puissance à faible vitesse et à couple élevé, des technologies qui fournissent des fonctions rapides et puissantes, mais aussi la meilleure expérience de manœuvre.

« Nous ne doutions pas que les produits de très haute qualité de XCMG pouvaient obtenir d’excellents résultats », a observé Tang Zhengwei, un technicien de XCMG qui a travaillé au Tibet. « Les grues sont les premières du secteur à avoir adopté la technologie de gestion de freinage intégrée, en même temps que la correspondance des fonctions de fortes capacités de levage auto-amovible et d’équilibrage du poids auto-amovible, la télécommande sans fil et plus encore, pour assurer des manœuvres intelligentes, efficaces et commodes. »

Le QAY300A et le XCT100, extrêmement adaptables, qui ont fait leur grand début sur le « toit du monde », ont obtenu les éloges du client pour leur rendement fiable et stable et leurs excellentes technologies d’interaction homme/ordinateur.

« Chaque pièce d’équipement grand tonnage de XCMG passe par des milliers d’essais et d’inspections en vue de garantir la qualité », a déclaré Tan Fuming, le responsable de la qualité chez Xuzhou Heavy Machinery Co., Ltd. « Notre équipe de techniciens professionnels fournit également une formation complète aux clients, ce qui laisse apparaître nos avantages en termes d’innovation, de qualité et de service clientèle sur le marché mondial. »

À propos de XCMG

XCMG est une société multinationale spécialisée dans la fabrication de machinerie lourde, active depuis 73 ans. Elle se classe actuellement cinquième dans le secteur mondial des équipements de construction. La société exporte ses produits dans plus de 176 pays et régions du monde.

Pour en savoir plus, consultez le site : www.xcmg.com, ou suivez XCMG Group sur Facebook, Twitter, YouTube, LinkedIn et Instagram.

Medicines360 et Population Services International annoncent un nouveau partenariat pour élargir l’accès aux DIU hormonaux pour les femmes en Afrique

Nouveau partenariat pour s’attaquer aux disparités touchant la contraception des femmes en Afrique

SAN FRANCISCO et WASHINGTON, 29 septembre 2016 /PRNewswire/ — Medicines360, une société pharmaceutique mondiale sans but lucratif, et Population Services International (PSI), une organisation mondiale de santé de premier plan qui œuvre dans le domaine de la santé reproductive, ont annoncé aujourd’hui un accord pour élargir l’accès à un dispositif intra-utérin (DIU) hormonal (dispositif intra-utérin libérant du lévonorgestrel) de 52 mg offert par Medicines360. Aux termes de cet accord, les partenaires élargiront tout d’abord l’accès pour les femmes de Madagascar, avec l’enregistrement et l’introduction dans d’autres pays à suivre.

Logo – http://photos.prnewswire.com/prnh/20160927/412661LOGO
Logo – http://photos.prnewswire.com/prnh/20160927/412662LOGO

L’accès aux méthodes contraceptives est un défi important dans de nombreux pays africains. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), seulement 28 % des femmes en âge de procréer en Afrique utilisent des méthodes contraceptives modernes. L’OMS indique également que faciliter l’accès à la contraception volontaire dispose d’importants avantages médicaux, économiques et sociaux pour les familles et les communautés. Un meilleur accès à la contraception volontaire améliore les possibilités pour les femmes en matière d’éducation, d’emploi et de pleine participation dans la société.1

« Le besoin d’options contraceptives abordables et efficaces pour les femmes reste élevé, en particulier en Afrique », a déclaré Sally Stephens, vice-présidente principale du développement institutionnel pour Medicines360. « Notre partenariat avec PSI démontre notre engagement à élargir l’accès aux médicaments de qualité pour les femmes dans les pays en développement en fournissant des DIU hormonaux, une forme de contraception réversible à longue durée d’action, où ils n’ont pas été accessibles en raison des coûts élevés et l’absence de distribution ».

Dans le cadre de l’accord, Medicines360 va mettre sur le marché le premier DIU hormonal abordable à Madagascar. Là, PSI collaborera avec les fournisseurs de soins de santé qualifiés pour lancer ce DIU contenant un progestatif, mettant à disposition un choix de contraception supplémentaire pour les femmes.

« La capacité de planifier le choix d’avoir ou non des enfants et à quel moment est important pour la santé et l’émancipation sociale des femmes individuelles ainsi que pour le bien-être économique des familles et des sociétés », a déclaré Jennifer Pope, directrice de la planification familiale et de la santé reproductive pour PSI. « Notre partenariat avec Medicines360 nous aidera à habiliter les femmes à faire les meilleurs choix pour satisfaire leurs besoins de planification familiale ».

Les introductions de pays initiales dans le cadre de ce partenariat sont appuyées par l’Agence des États-Unis pour le développement international (United States Agency for International Development ou USAID) par le biais du projet EECO (Expanding Effective Contraceptive Options ou expansion des options efficaces de contraception) et le projet SIFPO2 (Support for International Family Planning Organizations ou soutien pour les organisations internationales de planification familiale). SIFPO2, dirigé par PSI, vise à renforcer les programmes de planification familiale et les autres services de santé dans le monde entier avec l’accent mis sur le renforcement des réseaux et filières du secteur privé. Le projet EECO, dirigé par l’organisation internationale sans but lucratif, WomanCare Global, et mis en œuvre en partenariat avec PSI et d’autres, est conçu pour soutenir la recherche, le développement et l’introduction de technologies et d’approches qui répondent mieux aux besoins de la santé sexuelle et reproductive des femmes et des filles dans le monde entier. L’introduction de ce DIU hormonal soutiendra PSI et WomanCare Global à prononcer un engagement conjoint de planification familiale afin d’augmenter l’utilisation de contraceptifs réversibles à longue durée d’action volontaires d’ici l’an 2020.

À propos de Medicines360

Medicines360, située à San Francisco, en Californie, est une société pharmaceutique mondiale sans but lucratif qui se consacre à la santé des femmes dont la mission est d’élargir l’accès à des médicaments de qualité pour toutes les femmes, peu importe leur statut socioéconomique, leur couverture d’assurance médicale ou leur situation géographique. Medicines360 s’engage à collaborer avec les prestataires de soins de santé, les groupes de défense d’intérêts et les patients pour dispenser des traitements innovants et utiles qui aident les femmes aux quatre coins du monde à bénéficier d’un meilleur accès aux médicaments dont elles ont besoin. Pour plus d’informations, consultez le site www.medicines360.org.

À propos de Population Services International

Population Services International (PSI) est une organisation mondiale de santé de premier plan qui œuvre dans le domaine de la santé reproductive, le VIH, la survie de l’enfant, les maladies non transmissibles et l’assainissement. En partenariat avec le secteur public et en exploitant la puissance des marchés, PSI aide les gens dans les pays en développement à mener une vie plus saine et planifier les familles qu’ils désirent. PSI trouve des solutions innovantes et économiques pour quelques-uns des problèmes de santé les plus difficiles dans les pays en développement. Les domaines d’intervention de PSI comprennent la planification familiale, le traitement et la prise de conscience du VIH/sida, la violence sexiste, la santé maternelle et l’eau et l’assainissement. PSI assure le maintien des franchises qui fournissent des produits et services de soins de santé abordables ainsi que l’habilitation des communautés et familles par le biais de l’éducation sanitaire. PSI gère des programmes dans 60 pays partout dans le monde et exploite des réseaux de franchise dans 30 pays en Asie, en Afrique et en Amérique latine. PSI se concentre également sur le bien-être et la santé de l’enfant. PSI estime, pendant la seule année 2015, avoir ajouté plus de 44 millions d’années de vie en bonne santé. Pour plus d’informations, consultez le site www.psi.org.

1 Organisation mondiale de la santé : Planification familiale/Contraception Aide-mémoire

CONTACT MÉDIAS :

Shannon Moore
(415) 486-3275

SOUTH AFRICA: UNIVERSITY OF LIMPOPO STUDENTS STRANDED OUTSIDE CAMPUS

Dozens of University of Limpopo students who were kicked out remained stranded at the campus entrance and local shopping complex in the pouring rain on Wednesday afternoon.

Students stood side by side facing public order police blocking the entrance to the university.

This comes after the institution issued an eviction order stating that students vacate the campus, east of Polokwane, on Wednesday afternoon.

University principal Professor Mahlo Mokgalong said the university was closing the campus because its property was under attack.

“As a result of the protracted violent student protests on campus management has decided to suspend academic programmes indefinitely,” its spokesperson Kgalema Mohuba said.

The suspension is with immediate effect.

“The decision was taken in the interest of the safety and security of our students, staff and university property.”

Some students ran for cover under the local complex’s roof as the downpour began.

More than 8 000 students abandoned the #FeesMustFall protests to make alternative arrangements for accommodation.

Ntebaleng Mpetsi, a third year BCom Arts student from Attridgeville said that she was stranded and had nowhere to go.

“I don’t know were am going to sleep,” she said.

“This protest is costing us, some of us wanted to graduate and help our struggling parents,” she said

Protests erupted around the country at universities after Higher Education and Training Minister Blade Nzimande announced that universities could increase fees by up to 8%.

This week the University of Limpopo joined a list of several institutions across the country where students are protesting over fees for a second week.

Source: Nam News Network

North West imposes water restrictions

The Department of Local Government and Human Settlements in the North West has requested municipalities to impose strict water restrictions and to focus their 2016/17 Municipal Infrastructure Grant funding to address water shortages in affected areas.

As most of the areas in the province continue to be ravaged by drought, the department said it continues to put measures in place to ensure that residents in drought stricken areas are not adversely affected.

Through the Provincial Disaster Management Centre, the department has coordinated critical departments such as Rural Environment and Agricultural Development, Water and Sanitation, Rural Development and Land Reform and Agriculture, Forestry and Fisheries to provide short-term solutions, while working on finding a lasting solution to the drought situation in the province.

Portable water and fodder has also been provided to communities and their livestock in affected areas. To date, 25 water tankers with a capacity of 18 000 litres have been allocated to the province and they have been distributed in Tswaing, Ramotshere Moiloa, Ratlou, Mahikeng, Kgetleng Rivier, Moses Kotane, Ventersdorp and Mamusa local municipalities, said the MEC for Local Government and Human Settlements, Galaletsang Gaolaolwe.

Other municipalities that are adversely affected are Greater Taung, Mamusa, Kagisano-Molopo, Ratlou, Ramotshere Moiloa, Ditsobotla and Kgetleng-Rivier Local Municipalities.

Since the beginning of this year, 39 000 cases of livestock mortality have been reported in the province.

MEC Gaolaolwe cited dilapidated municipal water infrastructure as the cause for water leakages. She said environmental pollution from raw sewer discharge due to poor maintenance in Kgetleng Rivier, Ramotshere Moiloa, Mahikeng and Ditsobotla local municipalities are also some of the reasons that have aggravated the drought situation.

Source: South African Government News Agency